Perspective - À la recherche d’un juste milieu

À la recherche d’un juste milieu

Bénéfices d'une relation de soutien mutuel entre petites entreprises et communautés locales
REDD September 29, 2017

Comment entretenir une relation entreprise-communauté équilibrée

Les entreprises, les petites en particulier, ne peuvent fonctionner indépendamment de la communauté dans laquelle elles opèrent. Un soutien mutuel entre les entreprises et la communauté est primordial afin de maximiser les bénéfices des deux parties. Or, quels sont les mécanismes derrière ce soutien mutuel? Comment les gestionnaires d’entreprise voient-ils leur rôle dans la communauté? Comment sont-ils influencés par le soutien perçu? Des chercheurs de l’Université d’Helsinki offrent ici des conseils afin de tirer un maximum de profit de cette relation. Les chercheurs ont réalisé des entrevues auprès de 25 propriétaires et gestionnaires de petites entreprises afin de dresser un portrait de ce type d’entreprise. 

Quel degré de proximité entre l’entreprise et la communauté est mutuellement bénéfique?

La recherche suggère trois degrés de proximité entre l’entreprise et la communauté: 
  1. Trop proche. Les entreprises sont si étroitement intégrées dans le tissu communautaire que les propriétaires et les gestionnaires se sentent limités par les normes sociales ou ont l’impression de ne pas être appuyés. Cela arrive souvent lorsque les entreprises se trouvent dans de petites communautés rurales et qu’elles sont à proximité des principales parties prenantes.
  2. Trop loin: Les propriétaires et les gestionnaires d’entreprise se sentent détachés de la communauté et voient leur contribution fiscale comme étant leur seule obligation. Les entreprises qui sont détachées de la communauté sont moins enclines à y investir et ont plus de chance de se relocaliser ailleurs.
  3. Un juste milieu: Les chercheurs appellent cet équilibre la « proximité sociale optimale », caractérisé par : 
    1. Une relation de proximité entre les entreprises et la communauté, de telle sorte qu’ils contribuent chacun à leur succès mutuel.
    2. Des entreprises qui prennent part aux activités locales.
    3. Une communauté locale qui achète les produits et services des petites entreprises et offre des conditions de base favorables au succès des petites entreprises.Afin d’atteindre une proximité sociale optimale, les propriétaires d’entreprise doivent se sentir appuyés par leur communauté. Cela les motive à investir dans le développement et le bien-être de la communauté. En ce sens, une proximité sociale optimale maximise la valeur que l’entreprise et la communauté retirent de cette relation.

Figure. Cycle de la réciprocité entre les petites entreprises et les communautés locales

Comment créer de la réciprocité entre les petites entreprises et les communautés

Les propriétaires d’entreprise et les gestionnaires: L’engagement d’une entreprise dans la communauté est guidé par son propre intérêt. Les propriétaires et les gestionnaires doivent comprendre que d’investir dans la communauté peut générer un plus grand appui qui se traduira en bénéfices économiques. Ils  peuvent appuyer leur communauté en : 
Parties prenantes de la communauté – Développeurs d’affaires, gouvernements et organisations communautaires: Il est impératif que les acteurs du développement des entreprises comprennent que les propriétaires de petites entreprises investiront de façon significative seulement si ils se sentent appuyés en retour. Il est ainsi important de s’engager à comprendre les besoins des petites entreprises et de travailler avec elles pour développer des conditions favorables à leurs activités. 

À retenir

Les petites entreprises et les communautés locales sortiront gagnantes d’une relation de soutien mutuel. Quand les propriétaires d’entreprise et les gestionnaires se sentent appréciés, appuyés et qu’ils ont l’espace pour prospérer et innover, ils sont plus poussés à investir dans la communauté. Ainsi, les deux parties gagnent à faire un effort concerté afin de renforcer leur relation.
Lähdesmäki, M., & Suutari, T. 2011. Keeping at Arm’s Length or Searching for Social Proximity? Corporate Social Responsibility as a Reciprocal Process Between Small Businesses and the Local Community. Journal of Business Ethics. 108: 481-493.