Comparer la performance sociale en utilisant des indices basés sur des groupes de pairs

Comprendre comment mesurer la performance sociale d’entreprise (PSE)
REDD December 21, 2017
Article de Dre Magali Delmas, professeure de gestion, UCLA Institute of the Environment & Anderson School of Management, University of California, Los Angeles

La performance sociale d’entreprise (PSE) est un concept multidimensionnel qui met en lumière les responsabilités d’une entreprise à l’égard de multiples parties prenantes. Mesurer la PSE représente un défi de taille, car elle nécessite de prendre en compte un vaste éventail de répercussions économiques, sociales et environnementales engendrées par les activités des entreprises. Pour arriver à des résultats tangibles, les entreprises et les chercheurs doivent recourir à plusieurs types de mesures ou de paramètres.

Les parties prenantes ont généralement besoin de mesures agrégées de la PSE pour déterminer la performance sociale globale des sociétés ou pour comparer les unes avec les autres. La plupart des approches recourent à de simples agrégats linéaires, pondérés ou non, pour aboutir à une cote de PSE unique dérivée d’un ensemble de mesures. Mais voilà, ces approches peuvent poser problème, car elles exigent que l’on connaisse les préférences préétablies pour divers critères environnementaux et sociaux. Par exemple, les émissions toxiques sont-elles plus ou moins importantes que la sécurité des travailleurs, et si oui, jusqu’à quel point ?

Une technique, appelée méthode d’enveloppement des données, permet aux chercheurs d’évaluer l’efficience relative des entreprises. Cette méthode n’exige ni pondération ni classement par ordre d'importance des divers paramètres (lire à ce sujet l’article de Chen et Delmas à paraître dans Production and Operations Management). La méthode d’enveloppement des données établie une frontière d’efficience qui isole les entreprises les plus performantes dans un groupe de pairs. Il devient alors possible de comparer la cote de PSE de chaque entreprise du groupe à l'aune de cet indice.

Les cotes de PSE obtenues par la méthode d’enveloppement des données indiquent en somme l'écart qui sépare une entreprise donnée de celles du peloton de tête. Cette méthode permet aussi à une entreprise de relativiser ses craintes en matière de PSE en fonction des forces qu’elles possèdent en comparaison avec les entreprises les plus performantes. Avec cette méthode, la pondération des critères s’obtient par optimisation, ce qui veut dire qu’une entreprise se verra attribuer un ensemble de « pondérations optimales » qui maximisera son efficience par rapport aux autres entreprises du même échantillon.

 ressources additionnelles

Leader opinion

Luciano Barin Cruz