Perspective - Les employés fidèles peuvent adopter des comportements contraires à léthiqueéthique

Les employés fidèles peuvent adopter des comportements contraires à l'éthique

Comment gérer au mieux l'identité organisationnelle des entreprises et les rapports avec leurs employés
Patrick Shulist April 30, 2012
Une identité organisationnelle solide contribue à renforcer la cohésion du groupe, à augmenter le rendement au travail et à diminuer le taux de roulement du personnel. Mais une identité solide comporte-t-elle également des dangers? Les employés qui s’identifient fortement avec leur entreprise peuvent-ils agir de façon contraire à l’éthique? Les employés peuvent penser que si l’entreprise va de l’avant, ils avanceront aussi avec elle.

Une recherche menée par Dr. Elizabeth Umphress (Texas A&M University), Dr. John Bingham (Brigham Young University) et Dr. Marie Mitchell (Université de Géorgie) ont étudié cette question dans le cadre de deux études distinctes.

Ils ont constaté que les employés qui s’identifient fortement à leur entreprise et qui se sentent redevables envers elle – pour leur chèque de paie, leurs années d’emploi ou un milieu de travail agréable – peuvent faire certains choix contraires à l’éthique. Autrement dit, les employés qui se sentent redevables envers leurs employeurs risquent d’effectuer des choix contraires à l’éthique, y compris : ignorer les lois environnementales afin d’améliorer les résultats financiers, omettre de présenter les inconvénients d’un nouveau logiciel aux clients, détruire des documents incriminants ou manipuler les chiffres afin d’améliorer le cours des actions.

Dans les situations étudiées, les employés qui adoptaient des comportements contraires à l’éthique n’agissaient pas sur l’ordre de leurs supérieurs. Les employés agissaient plutôt de leur propre chef parce qu’ils s’identifiaient fortement à leur milieu de travail et se sentaient obligés d’aider. Ironiquement, ces comportements contraires à l’éthique risquent en réalité de nuire à l’entreprise sur le long terme. Par exemple, tromper ses clients afin d’augmenter les ventes à court terme présente le risque de les perdre à long terme et ignorer les lois environnementales peut entraîner des enquêtes criminelles.

Comment les gestionnaires peuvent-ils empêcher les comportements contraires à l’éthique que peut provoquer une identité organisationnelle solide? Les gestionnaires peuvent s’assurer que leur entreprise demeure éthique et efficace en suivant les simples lignes directrices suivantes : 

"Les employés qui s’identifient fortement à leur entreprise et qui se sentent redevables envers elle (…) peuvent faire certains choix contraires à l’éthique."

1. Placer l’éthique au cœur de l’identité organisationnelle. Les gestionnaires doivent créer une culture et une identité d’entreprise axées sur les comportements éthiques. Lorsque l’identité organisationnelle repose sur des principes éthiques, les employés sont moins susceptibles d’adopter des comportements contraires à l’éthique en pensant rendre service à l’entreprise.

2. Prêter une attention particulière aux employés qui se sentent redevables envers l’entreprise. Les gestionnaires doivent également prêter une attention particulière aux employés qui veulent constamment « rendre la pareille » à leur entreprise. Ces employés sont les plus susceptibles d’adopter des comportements contraires à l’éthique dans une entreprise dotée d’une culture solide. Ainsi, les gestionnaires doivent surveiller les employés qui déclarent « être redevables envers l’entreprise » ou « vouloir simplement lui rendre la pareille pour tous les avantages dont ils ont bénéficié ».

3. Intervenir rapidement pour mettre fin à tout comportement contraire à l’éthique. Enfin, les gestionnaires doivent intervenir rapidement dès qu’ils constatent des comportements contraires à l’éthique bénéficiant à l’entreprise. Laisser passer ce genre de comportement revient à dire qu’il est acceptable d’agir ainsi. Les gestionnaires doivent, au contraire, rappeler aux employés que les principes éthiques existent pour une raison et que même s’il semble avantageux de les ignorer aujourd’hui, l’entreprise finira par souffrir si elle néglige ces principes éthiques.

Les recherches futures pourraient étudier les causes des comportements contraires à l’éthique. Si nous comprenons mieux les motivations derrière ces comportements, les gestionnaires seront mieux en mesure d’éviter les pièges involontaires que posent les comportements contraires à l’éthique conçus pour bénéficier à l’entreprise. 
Elizabeth E. Umphress, John B. Bingham, Marie S. Mitchell. (2010). Unethical Behavior in the Name of the Company: The Moderating Effect of Organizational Identification and Positive Reciprocity Beliefs on Unethical ProOrganizational Behavior. Journal of Applied Psychology, Vol 95(4), 769-780. 
Perspective de recherche
Cliquez pour télécharger

 ressources additionnelles

Guides et rapports

Comment encourager les employés à prendre le virage "vert" ? Une source de nombreux avantages pour votre entreprise.

REDD
Perspective de recherche

Comment améliorer la performance financière et la performance en matière de responsabilité de l’entreprise Le présent article examine la contribution des...

Lauren Rakowski
Actualités

Découvrez comment ancrer le développement durable dans la culture organisationnelle Encourager les employés à adopter des pratiques de développement durable...

REDD