Les entreprises petites – mais puissantes – peuvent bénéficier des initiatives de « RSE proactive »

Qu'est-ce que la "RSE proactive" ?
REDD October 25, 2017
Perspective
de recherche
Cliquez pour télécharger
Les petites et moyennes entreprises (PME) possèdent des atouts particuliers qui leur permettent de mettre en œuvre des initiatives de responsabilité sociale des entreprises (RSE) proactive. Et les entreprises qui privilégient une RSE proactive se portent mieux que leurs homologues plus avares – même pendant les périodes de crise économique. 
 Ces conclusions proviennent d’une étude réalisée par Nuttaneeya (Ann) Torugsa et Rob Hecker (tous deux de l’Université de Tasmanie) ainsi que Wayne O’Donohue (Griffith University). Les chercheurs ont étudié 171 PME du secteur de la machinerie et de l’équipement dans l’industrie manufacturière australienne.

Définition de la RSE proactive

Selon la définition des auteurs, la « RSE proactive » englobe les investissements environnementaux, sociaux et économiques que les entreprises effectuent en plus des investissements exigés par la loi ou la réglementation. La RSE proactive, qui permet de réduire les coûts, de différencier davantage les produits et d’accroître l’efficacité énergétique génère des retombées financières concrètes pour les entreprises. En comparaison, la RSE « réactive » signifie que les entreprises engagent le minimum de ressources nécessaires pour se respecter la réglementation et n’engendre généralement pas de retombées financières.

Trois conditions nécessaires à la RSE proactive

Les recherches antérieures (dont la plupart portent sur de grandes entreprises) révèlent trois facteurs permettant de prédire la capacité d’une entreprise à privilégier la RSE proactive : 
  1. Vision commune. Les entreprises qui parviennent à rallier tout le monde autour d’un objectif de développement durable commun favorisent l’apprentissage organisationnel et stimulent la créativité des employés. Cette vision commune contribue à générer une motivation et une pression qui encouragent l’innovation et le changement.
  2. Gestion des parties prenantes. Nouer des relations axées sur la collaboration avec les fournisseurs, les clients et les investisseurs contribue à éliminer les effets négatifs générés par la concurrence, tels que la publicité négative.
  3. Proactivité stratégique.  Une évaluation et une analyse soigneuse de l’information extérieure vous permettent d’anticiper de nouvelles occasions et d’en tirer parti. Par exemple, vous pourriez surveiller de près les projets de loi dont discutent les chefs de gouvernement et prévoir une augmentation des prix de l’énergie au cours des prochaines années. Si vous investissez dès aujourd’hui dans de nouvelles technologies afin de réduire votre consommation d’énergie, vous réaliserez des économies de coûts et devancerez vos concurrents.
Conclusions Selon les réponses à l’enquête, les PME qui pratiquent la RSE proactive dégagent de meilleurs résultats financiers que les autres. Plus particulièrement, les PME qui réalisent des initiatives de RSE proactive affirment posséder les trois capacités décrites ci-dessus et déclarent de meilleurs résultats financiers.

Ces conclusions vont à l’encontre des idées reçues, qui supposent que les PME ne possèdent pas l’expertise, le capital disponible et les économies d’échelle nécessaires pour investir dans la RSE proactive. Cependant, ces conclusions soutiennent la théorie des chercheurs selon laquelle les PME possèdent des caractéristiques uniques qui les positionnent de manière à mettre en œuvre d’autres types d’initiatives de RSE proactive. Ces caractéristiques comprennent : 
Méthodes et recherches futures Les hypothèses des chercheurs ont mis au point leurs hypothèses à l’aide des théories reposant sur l’approche fondée sur les ressources de l’entreprise. Ils ont recueilli des données à l’aide d’un questionnaire et analysé ces données au moyen d’une modélisation par équation structurelle. Le sondage reposait sur l’auto-déclaration, par conséquent les réponses pourraient être biaisées. Les recherches futures dans ce domaine pourraient examiner les façons dont les PME peuvent développer les capacités nécessaires à la RSE proactive et étudier si les relations et les capacités observées dans ce domaine peuvent s’appliquer à d’autres industries et marchés. 

“(...) les PME peuvent tirer efficacement parti de leurs caractéristiques uniques afin de surmonter les limitations dues à leur taille.”

Source

Torugsa, N.A., O’Donohue, W., & Hecker, R. Forthcoming. 2011. Capabilities, Proactive CSR and Financial Performance in SMEs: Empirical Evidence from an Australian Manufacturing Industry Sector. Journal of Business Ethics

Résumé par

Thomas Long et l'équipe du REDD, août 2012