Petite entreprise, développement durable et RSE

Conclusions sur le rôle des petites entreprises en matière de développement durable et de RSE
REDD October 24, 2017
Au même titre que les grandes entreprises, les petites entreprises ont un rôle important à jouer en matière de développement durable et de RSE. Les petites entreprises bénéficient d’une indépendance face aux actionnaires et d’une proximité avec leurs parties prenantes qui favorise les démarches de développement durable et de RSE. Cependant, leurs démarches restent encore trop modestes en la matière. Outre les contraintes de temps et de ressources, quels sont les freins des petites entreprises à en faire davantage en matière de développement durable et de RSE?

Thérèse Des Rochers (Ville de Montréal) et Marie-France Turcotte (Université du Québec à Montréal) ont tenté de répondre à cette question en menant des entrevues auprès de 18 dirigeants de petites entreprises au Québec. Les auteures ont cherché à connaître la conception de la RSE et du développement durable pour les dirigeants de petites entreprises, ainsi que les actions qui en découlaient.

Les résultats de l’étude permettent de tirer 3 grandes conclusions : 

1. Similarités et différences entre « conception » et « action » en matière de développement durable et de RSE

L’étude révèle que peu de dirigeants de petites entreprises connaissent le concept de développement durable. Cependant concernant la RSE, leurs actions reflètent bien l’idée qu’ils se font de la notion (c.-à-d. le respect, l’honnêteté et la responsabilité de l’entreprise). Parmi les dirigeants de petites entreprises interrogés, 50 pour cent affirment que l’entreprise doit avoir une mission autre que celle de faire du profit. Leur priorité en matière de RSE se tourne donc essentiellement vers les employés, du fait de leur plus grande proximité. En revanche, le discours des dirigeants ne coïncide pas avec leurs actions en ce qui concerne la collectivité et l’environnement. D'un côté, ils accordent de l’importance à la collectivité dans la définition de la RSE, mais leurs actions se limitent au bon voisinage, et à la conscientisation sociale. De l’autre côté, ils accordent moins d’importance à l’environnement, bien que près de la moitié d’entre eux s’appliquent à réduire leurs impacts environnementaux.

« (…) peu de dirigeants de petites entreprises connaissent le concept de développement durable. »

2. Intégration du développement durable et de la RSE malgré l’incompréhension, le manque d’information et d’intérêt

Deux tiers des dirigeants de l’étude définissent le développement durable comme l’amélioration du bien-être humain. Seuls 2 des 18 dirigeants interrogés appliquent le développement durable avec assurance. Ceux-ci se réfèrent aux trois volets du développement durable, à l’analyse du cycle de vie, ou à l’écoconception. La connaissance des principes du développement durable est transmise principalement par l’État, grâce aux médias, mais également grâce aux employés et aux associations sectorielles et permet aux petites entreprises d’intégrer plus ou moins consciemment les principes du développement durable dans leur stratégie d’affaires

3. L’importance d’un encadrement extérieur

L’étude met en avant l’importance d’un cadre législatif qui permette de sensibiliser les dirigeants aux enjeux du développement durable. Il pallie au manque de temps et d’intérêt des dirigeants et oriente les comportements responsables. Ce cadre législatif est complémentaire aux différents programmes municipaux qui motivent les dirigeants à adopter des démarches plus responsables (p. ex. recycler, améliorer les procédés). Cet encadrement extérieur est essentiel, mais ne doit pas trop imposer. Il doit laisser de la liberté et de la flexibilité aux dirigeants.

L’étude révèle que les dirigeants conçoivent la RSE telle que le définit la norme ISO 26000, c.-à-d. comme la responsabilité d’une entreprise face aux impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement. Il s’agit pour ces organisations de participer à leur niveau au projet de société : le développement durable. Mais, la méconnaissance du concept de développement durable souligne la nécessité de sensibiliser les dirigeants de petites entreprises à cette notion.

Les gestionnaires et dirigeants de petites entreprises devraient tirer parti de cette recherche en cherchant à en apprendre davantage sur le développement durable et la RSE et en faciliter leur intégration.

Les recherches futures pourraient se concentrer sur les moyens de sensibiliser les petites entreprises au développement durable et à la RSE afin de permettre l’intégration des enjeux sociaux et environnementaux par un plus grand nombre d’entreprises. 

Résumé par

Marie Demode et l’équipe du REDD 

source

Turcotte, M. F. & Des Rochers, T. (2012). Représentations et pratiques de responsabilité sociale et de développement durable dans la petite entreprise. Entrepreneurial Practice Review