Lengagement citoyen: force motrice du développement durableengagement citoyen: force motrice du développement durable

L'engagement citoyen : force motrice du développement durable

L'engagement citoyen est essentiel pour parvenir à une démarche de développement durable
Maya Fischhoff July 4, 2013
En 2013, le Conseil des Leaders du REDD a identifié l’engagement citoyen comme essentiel au développement durable. Les forums citoyens sont des conversations organisées qui permettent l’apprentissage commun, la persuasion et le consensus. Ils soulèvent l’approbation de plusieurs en ce qui a trait à produire un changement significatif.

Cet automne, le REDD produira un rapport de synthèse et organisera un forum, tous deux portant sur l’engagement citoyen. Ann Dale, qui a récemment remporté le Prix Molson pour son travail sur le développement durable, est une chef de file dans le domaine et prendra la parole lors du forum. Elle et son collègue Rob Newell décriront comment le dialogue civil peut stimuler l'innovation.

La résolution des défis du développement durable, dépasse la capacité d'un seul gouvernement, secteur ou expert explique Dre Ann Dale, de la Canada Research Chain in Sustainable Development at Royal Roads University. «L’innovation est stimulée par des groupes d’individus et non pas par des individus seuls.»

Le travail de Dre Dale réunit plusieurs perspectives visant à trouver des solutions aux défis du développement durable. Récemment elle a mené les projets suivants : 

Connexion à distance

Dre Dale utilise souvent des logiciels permettant de se connecter à distance pour tenir les forums dans le cadre de ses projets. Ceux-ci s’avèrent souvent moins chers et pratiques pour les participants que les déplacements en personne. «Les gens assis dans leurs bureaux peuvent participer et consulter les conversations archivées par le logiciel» dit-elle. Cette approche rend les dialogues plus accessibles aux gens occupés et facilite les connexions distantes.

Dale utilise une plateforme faite sur mesure de «e-Dialogue» accessible au public : le Blue Jean Network.  Ce programme rassemble différentes formes de communication comme le téléphone, Skype et la visioconférence.

La participation du public

Bien que le dialogue débute généralement avec des experts, une large mobilisation civile est indispensable. «Nous tentons réellement de communiquer avec le public et de l’encourager à agir dans un contexte local», explique Rob Newell, associé de recherche sur le projet MC3. Avec MC3, des échanges d'experts ont été suivis d'un clavardage en direct avec les communautés. «Le public peut écouter pour le groupe d'experts, discuter entre membres du public ainsi que poser des questions au panel.»

L'équipe MC3 rend également publiques les conclusions du dialogue, de façon particulièrement puissante. Puisque les gens réagissent plus directement à l'information visuelle, l'équipe a créé des animations et fiches qui mélangent des images avec des affirmations. «Ces présentations visuelles communiquent beaucoup plus rapidement que les articles à base de texte», dit Newell. « Et ils sont faciles à partager sur les médias sociaux puisque ces images livrent leurs messages instantanément».

Dialogue civique nécessaire

La collaboration entre les entreprises, les chercheurs et les praticiens, à travers un dialogue soutenu, est un moyen d’«accélérer le transfert des connaissances et des innovations», dit Dale. Comme les questions de développement durable sont si pressantes, nous avons besoin d’«accomplir ces processus aussi vite que nous le pouvons.»

 ressources additionnelles

Perspective de recherche

Étude sur le lien entre les activités éthiques des entreprises et leur rendement financier Certains récents scandales ont attiré l’attention du public sur...

Bushra Tobah
Article

Découvrez les pratiques et les outils concrets utilisés par des PME actives pour le développement durable L’intégration du développement durable dans les...

Céline Fiorucci