Comment la collaboration a pu mettre fin à un conflit long de plusieurs décennies : le cas de la forêt pluviale Great Bear

Comment la collaboration a pu mettre fin à un conflit long de plusieurs décennies : le cas de la forêt pluviale Great Bear

Exemple d'un partenariat multisectoriel positif pour les parties prenantes
Maya Fischhoff April 30, 2014
Les partenariats multisectoriels peuvent aider à résoudre des problématiques complexes de développement durable qui demandent beaucoup de ressources et impliquent les intérêts de plusieurs parties prenantes.

En lien avec le récent rapport du REDD intitulé Les partenariats au service du développement durable, nous mettons ici de l’avant un exemple de partenariat qui a mené à la résolution d’un conflit de plusieurs décennies. 

Le conflit

La forêt pluviale Great Bear s’étend sur 6,4 millions d’hectares sur la côte de Colombie-Britannique. Dans ce secteur, l’exploitation forestière a été effectuée à grande échelle pendant plus d’un siècle. À partir des années 80, l’exploitation forestière est toutefois devenue de plus en plus controversée opposant les environnementalistes, cherchant à protéger les écosystèmes de forêts anciennes, à l’industrie du bois, à la recherche d’arbres de grande taille et de bois de qualité.

Ce faisant, une multitude de parties prenantes ont émergé : 

De l’isolement à la collaboration

Au départ, les différents groupes de parties prenantes n’ont pas réussi à collaborer, lançant chacun des initiatives isolées. Par exemple, de 1997 à 1999, les groupes environnementaux ont fait campagne pour le boycottage des produits forestiers provenant de la province, ce qu’on d’ailleurs fait certaines entreprises telles que Home Depot et Ikea.

Graduellement toutefois, les groupes de parties prenantes ont commencé à développer des partenariats. Les industries forestières ont entre autres formé la Forest Conservation Initiative en 2000 visant à développer une approche plus conciliante envers les groupes environnementaux. Parallèlement, les groupes environnementaux ont développé une alliance visant à mieux coordonner leurs activités, le Rainforest Solutions Project. Finalement, les industries et les groupes environnementaux ont formé une coalition intitulée le Joint Solutions Project (JSP).

Accord de principe

Des accords de principe survenus en 2001 entre le gouvernement de la province et plusieurs autres parties prenantes amenèrent la reconnaissance de deux principes de base, soit la gestion écosystémique (ou la gestion basée sur la prise compte des écosystèmes) ainsi qu’une plus grande implication des Premières Nations en matière de gouvernance. Malgré ce consensus, la transformation de ces principes en actions concrètes ne fut pas chose facile. Il aura fallu cinq ans, plus d’une douzaine de comités et des milliers d’heures de réunion pour y arriver.

Les éléments clés du processus incluaient : 

Les accords en action

En février 2006, les accords Great Bear Rainforest Agreements furent annoncés. Les accords bannissaient immédiatement l’exploitation forestière sur 33 % de la région et amenaient l’engagement d’une gestion écosystémique de la forêt pour l’entièreté de la forêt pluviale Great Bear à partir de 2009. Les accords ont officialisé l’implication des Premières Nations dans le processus décisionnel et la mise en œuvre du financement de la conservation pour permettre la diversification économique.

Deux étapes subséquentes ont permis de développer ces mêmes accords. En 2009, les partis se sont entendus pour une cible provisoire visant à conserver 50 % des arbres matures de la région. Suite à des négociations additionnelles, les groupes industriels et environnementalistes se sont entendus en 2014 sur une cible visant à conserver 70 % de la forêt pluviale Great Bear. Le gouvernement provincial et les Premières Nations planifient d’ailleurs de réviser et approuver cet accord au cours de l’année 2014.

Forte approbation

L’accord de 2014 a obtenu l’appui des représentants de chacun des groupes de parties prenantes. Ric Slaco, chef forestier chez Interfor explique : « Ce n’est pas une question de capituler. C’est une question de compréhension. Il s’agit d’amener un nouveau mode de pensée à une vieille problématique conflictuelle. »

Art Sterrit, directeur exécutif du groupe autochtone Coastal First Nations mentionne : « Je pense que nous arriverons à compléter cela. Il n’y a aucun doute. » Steve Thomson, le ministre provincial des forêts a félicité les parties prenantes pour « leur recherche de solutions tenant compte à la fois de l’environnement et de l’économie locale. » Valerie Langer du groupe environnemental ForestEthics Solutions a mentionné que l’accord « maximise la conservation tout en minimisant l’impact sur l’approvisionnement en bois. »

Choses à retenir

La collaboration n’est jamais chose facile. Le processus de collaboration pour la forêt pluviale Great Bear a pris des décennies et a passé près d’être stoppé à plusieurs reprises. La collaboration peut toutefois amener des solutions nouvelles. Dans ce cas-ci, les parties prenantes sont parvenues à un accord mutuellement satisfaisant et, ce faisant, ont créé de multiples innovations, allant du financement de la conservation à un nouveau modèle permettant une plus grande implication des Premières Nations en matière de gouvernance.

Pour aller plus loin…

Consultez le rapport Les partenariats au service du développement durable sur le site du REDD.

Remerciements

Le REDD tient à remercier Ric Slaco, chef forestier chez Interfor ainsi que Marc-Andre Lafrance, Dara Finney et Paula Brand d’Environnement Canada pour la révision de cette étude de cas. Cette étude de cas a été rendue possible grâce à la participation financière d’Environnement Canada. 

Affolderbach, J., Clapp, R.A., & Hayter, R. 2012. Environmental bargaining and boundary organizations : Remapping British Columbia’s Great Bear Rainforest. Annals of the Association of American Geographers, 102(6): 1391-1408.

Hamilton, Gordon. 2013. Environmentalists, forest industry struggle to complete Great Bear Rainforest conservation plan. Vancouver Sun, January 18. http://www.vancouversun.com/technology/Environmentalists+forest+industry+struggle+complete+Great+Bear+Rainforest+conservation/7776998/story.html. Consulté le 26 février 2014.

Hume, M. 2014. Stakeholders reach agreement on Great Bear Rainforest. The Globe and Mail, January 29.http://www.theglobeandmail.com/news/british-columbia/stakeholders-reach-deal-on-great-bearrainforest/article16602102/. Consulté le 26 février 2014.

McGee, G., A. Cullen, & T. Gunton. 2010. A new model for sustainable development: A case study of the Great Bear Rainforest regional plan. Environment, Development and Sustainability, 12: 745-62.

Raitio, K., & Saarikoski, H. 2012. Governing old-growth forests: The interdependence of actors in Great Bear Rainforest in British Columbia. Society & Natural Resources: An International Journal, 25(9): 900-914.

Ramsey, H. 2004. Great Bear economy goes after $200 million. The Tyee.http://thetyee.ca/News/2004/11/26/GreatBearEconomy/. Consulté le 26 février 2014.

Saarikoski, H., Raitio, K., & Barry, J. 2013. Understanding ‘successful’ conflict resolution: Policy regime changes and new interactive arenas in the Great Bear Rainforest. Land Use Policy, 32: 271-280.

Smith, M., & Dobell, D. 2010. Place of power: Lessons from the Great Bear Rainforest. Vancouver, BC, Tides Canada Foundation.

Smith, M., & Sterritt, A, & Armstrong, P. 2007. From conflict to collaboration: The story of the Great Bear Rainforest. http://forestethics.org/downloads/WWFpaper.pdf. Consulté le 26 février 2014.

Tindall, D. 2013. Twenty years after the protest, what we learned from Clayoquot Sound. The Globe and Mail, 12 août. http://www.theglobeandmail.com/globe-debate/twenty-years-after-the-protest-what-welearned-from-clayoquot-sound/article13709014/#dashboard/follows/. Consulté le 26 février 2014.

 ressources additionnelles

Rapport exécutif

Apprendre comment gérer une collaboration entre concurrents pour garantir une amélioration vers le développement durable Collaborer avec l'ennemi :...

REDD
Guides et rapports

Lire le guide sur l'engagement des parties prenantes communautaires. Lorsque les entreprises travaillent avec les communautés, les deux parties sont...

REDD
Actualités

Près de 2,7 milliards de mètres de denim sont sortis des usines en 2016. Peu importe le modèle, les jeans dégagent souvent une trainée toxique. Le...

REDD