Lancer une démarche de développement durable : Inspiration de PME aux pratiques exemplaires

Lancer une démarche de développement durable : Inspiration de PME aux pratiques exemplaires

Découvrez les pratiques et les outils concrets utilisés par des PME actives pour le développement durable
Céline Fiorucci February 13, 2012
L’intégration du développement durable dans les PME ne fait pas encore l’unanimité, car elle est souvent perçue comme nécessitant des ressources financières et de temps supplémentaires. De plus, les PME travaillant le plus souvent dans l’urgence, l’expertise que requiert le développement durable en entreprise peut être un frein. Cependant, le colloque a permis de mettre en lumière des pratiques exemplaires et des outils concrets utilisés par de nombreuses PME en marche vers le développement durable.

Le colloque a également été l’occasion pour des entreprises québécoises de présenter leurs démarches et leurs pratiques quotidiennes en matière de développement durable. C’est notamment le cas de Roche, une entreprise qui a fait du développement durable une partie intégrante de ses opérations quotidiennes et de sa stratégie d’affaires. L’intégration du développement durable dans la PME s’est tout d’abord traduite par la création d’un service de développement durable en 2007 suivi par l’élaboration d’une politique de développement durable dès 2009. Et pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincus des gains entraînés par l’implantation d’une démarche de développement durable en PME, les retombées positives de son implantation chez Roche sont considérables : positionnement compétitif de la firme vis-à-vis de la concurrence, développement d’un milieu de travail plus sain et plus stimulant, développement d’un sentiment de fierté et d’attachement des employés vis-à-vis de l’entreprise, réduction des frais en électricité, en papier, transports et autres dépenses, augmentation des opportunités de contrat, réduction de l’impact des activités sur l’environnement et la société, etc.

La démarche d’Insertech Angus, une PME québécoise d’économie sociale est tout autant saisissante. En 2008, sa démarche de développement durable commence par la mise sur pied d’un comité vert et la nomination d’un responsable environnemental au sein de l’entreprise. Le comité a commencé par améliorer les pratiques internes de l’entreprise en matière de recyclage en formant et sensibilisant son personnel ainsi qu’en éliminant les emballages de ses produits. Ensuite, l’élaboration d’une politique environnementale a permis à l’entreprise de communiquer sa démarche de développement durable, de sensibiliser sa clientèle, mais aussi de choisir des fournisseurs responsables. Un an plus tard, lnsertech est déjà récompensée par l’obtention de l’attestation ICI on recycle de Recyc-Québec avec une atteinte de 100 % de recyclage ainsi que du Phénix de l’environnement en gestion des matières résiduelles. En 2010, Insertech va plus loin et embauche un conseiller environnemental afin d’implanter un système de gestion environnementale. Cela a permis à l’entreprise de devenir Carbone neutre et d’obtenir la certification ISO 14001 dès 2011. « L’amélioration de nos pratiques de développement durable nous a permis de développer de nouvelles activités commerciales, appelées des éco-services. (…) Toutes ces activités ont augmenté progressivement notre rentabilité d’entreprise en diminuant nos coûts d’approvisionnement et en accroissant notre clientèle commerciale. (…) En somme, le développement durable peut devenir rentable économiquement et socialement ! », explique Agnès Beaulieu, Directrice générale d’Insertech Angus. Notons qu’Insertech Angus siège désormais au Conseil des PME du REDD.

IGA Cookshire, épicerie québécoise avant-gardiste, est aussi un véritable exemple de durabilité. Elle est d’ailleurs en voie d’être certifiée « Leadership in Energy and Environmental Design » (LEED) niveau Argent. Avec le soutien des Sociétés d’aide au développement de la collectivité de l’Estrie et de Sobey’s, le propriétaire d’IGA Cookshire a envisagé de construire un nouveau bâtiment qui favoriserait l’utilisation de matériaux à la fois locaux et écologiques. Parmi les actions menées dans le cadre de cette démarche, IGA Cookshire a récupéré plus de 75 % des résidus produits lors de la construction et a installé des conduites d’eau à basse consommation afin de réduire la consommation annuelle d’eau de 40 %, soit 200 000 litres par an. De plus, IGA Cookshire utilise l’Eco2 System, une technologie unique permettant à cette PME de réduire considérablement ses émissions de gaz à effet de serre. « La première année, le nouveau bâtiment a permis des économies d’énergie de l’ordre de 25 000 $. », explique Jean-Pierre Gouin, coordonnateur du développement durable à la SADC de l’Estrie et Simon Bérubé, directeur principal de l’aménagement commercial chez Sobey’s Québec.

Finalement, les PME exemplaires présentes au colloque ont beaucoup insisté sur l’importance d’avancer étape par étape, en considérant ses propres besoins et possibilités. De plus, il ne suffit pas d’élaborer une politique de développement durable et de s’en contenter, mais il faut impliquer l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise (employés, clients, fournisseurs, etc.) pour parvenir à une performance à la fois économique, sociale et environnementale. 

Résumé par

Céline Fiorucci, Coordonnatrice du Bureau francophone du REDD. 

Sources

Pour plus d’information ou pour consulter les sources de ces informations, vous pouvez consulter les diaporamas des présentations du « Thème 4 : Des PME aux pratiques exemplaires ».

Ainsi que les articles suivants, disponibles dans les Actes de la conférence :

• «Les retombées intangibles de l’éco-conception pour l’entreprise», Berneman, Corinne; Lanoie, Paul; Plouffe, Sylvain; Pilaeva, Kristina

• «Éconception et PME : surgénéralisation, mythes et réalités», Trepanier, Michel; Gosselin, Pierre-Marc

• «Communicating Corporate Sustainability in the Developing Countries SMEs», Ibrahim, Shahnaz; Karatas-Ozkan, Mine