Perspective - À quel moment trop est-il trop? Les dangers d’un mécénat d’entreprise excessif

À quel moment trop est-il trop? Les dangers d’un mécénat d’entreprise excessif

Conclusions sur les activités de mécénat d'une entreprise et ses conséquences
Joyce Shang August 1, 2011
La présente étude conclut que le mécénat d’entreprise et la performance financière entretiennent une relation en U inversée. En d’autres mots, le modèle élaboré par les auteurs de l’étude montre que la relation est positive jusqu’à ce que les activités philanthropiques de l’entreprise atteignent un certain niveau, puis neutre, voire négative, une fois ce niveau dépassé. Les activités de mécénat peuvent créer davantage de retombées financières pour les entreprises qui évoluent dans un environnement concurrentiel en évolution que pour les entreprises qui appartiennent à des industries stables. 

Contexte

Certains chercheurs défendent l’idée qu’il existe une relation positive entre le mécénat d’entreprise et la performance financière tandis que d’autres soutiennent que cette relation est négative. La relation peut se révéler plus complexe puisque les entreprises ne s’engagent pas toujours dans des activités philanthropiques pour des motivations financières.

Faits saillants et conclusions

Implications pour les gestionnaires

gestionnaires qui œuvrent dans des industries très instables et dynamiques voudront peut-être accroître leurs activités de mécénat. Cependant, le mécénat d’entreprise n’aura pas toujours d’impact positif sur le rendement financier de l’entreprise, en particulier lorsque les montants impliqués dépassent un certain seuil. À de haut niveau, les activités de mécénat peuvent s’avérer peu  rentables comparativement à d’autres activités clés telles que les activités de R&D et la publicité.

Implications pour les chercheurs

De futures recherches pourraient être entreprises pour 1) examiner d’autres dimensions de la performance sociale de l’entreprise; 2) étudier d’autres facteurs modérateurs que le dynamisme de l’environnement; 3) examiner les conditions limites éventuelles afin de mieux comprendre pourquoi les résultats de la présente recherche contredisent les conclusions de certaines recherches antérieures; 4) intégrer plusieurs variables sous-jacentes (p. ex., réputation de l’entreprise et collaboration des parties prenantes) directement dans les modèles.

Méthodologie

Les auteurs ont créé des modèles permettant de tester la relation entre les activités de mécénat des entreprises et la performance financière. Ils ont recueilli des données secondaires auprès de 817 entreprises états-uniennes entre 1987 et 1999 à l’aide des répertoires Taft Corporate Giving Directories et de la base de données COMPUSTAT de Standard & Poor. Les auteurs ont utilisé la méthode de régression, en particulier le modèle en deux étapes d’Heckman.
Wang, Heli, Choi, Jaepil, & Li, Jiatao. (2008). Too little or too much? Untangling the relationship between corporate philanthropy and firm financial performance. Organization Science, 19(1): 143-159. 
Perspective de recherche
Cliquez pour télécharger

ressources additionnelles

Introduction

Le développement durable en entreprise, c'est l'intégration des  systèmes économiques, social et environnemental afin de créer des organisations...

Tima Bansal
Perspective de recherche

Comment améliorer son rendement environnemental en prenant exemple sur les entreprises familiales Dans une entreprise, les PDG ou les membres de la haute...

Pam Laughland
Perspective de recherche

Découvrez le lien direct entre la rentabilité financière et l’entreprenariat environnemental dans votre entreprise Un grand nombre d’entrepreneurs ne...

REDD
Mark DesJardine