5 recommandations pour innover en matière de changements climatiques

Face aux changements climatiques, quelles sont les possibilités pour créer de l'innovation?
REDD December 6, 2017
La lutte aux changements climatiques demande une capacité d'innovation. Dr. Ann Dale et Rob Newell de l'Université Royal Roads fournissent cinq conseils pour les entreprises qui cherchent des moyens novateurs pour y faire face. Ces conseils ont été puisés dans un récent rapport intitulé «Meeting the Climate Change Challenge».

1. Une image vaut mille mots

Pour communiquer les impacts du changement climatique, allez au-delà des chiffres et des graphiques. Au lieu de cela, utilisez la «visualisation» - des images des impacts des changements climatiques - pour montrer au personnel et autres parties prenantes comment le changement climatique affectera des zones ou des ressources spécifiques. «Quand les gens peuvent voir les effets, ils s’engagent, cœur et esprit, dans l'action», dit Ann Dale.

La visualisation montre souvent une zone géographique et les possibles impacts du changement climatique. Les entreprises près de l'eau peuvent constater comment l'élévation du niveau de la mer les affectera e.g. les effets sur les côtes québécoises. Les sociétés de ressources naturelles peuvent anticiper les effets de la maladie ou d'incendie e.g. les effets sur les forêts au Canada.

Les ressources publiques sont de plus en plus disponibles, vous pouvez également travailler en partenariat avec une université locale et lui demander de développer des images que vous pourrez utiliser. (Consultez la Communauté des Centres de développement durable du REDD pour accéder aux universités locales.) 

2. Concentrez-vous à décupler votre impact

Les gestionnaires du développement durable mettent parfois l'accent sur des initiatives spécifiques. Ils sont toutefois plus efficaces s’ils agissent en tant que facilitateurs: en construisant des ponts entre les différents services de l’entreprise et promouvant le partage d'expertise pour résoudre les difficultés. Dans sa récente étude, Dale remarque  que «les organisations où le spécialiste de développement durable a un rôle de coordination plutôt que d'animation étaient beaucoup plus avancées en la matière ».

Par exemple: les gestionnaires du développement durable peuvent aider à monter l’analyse de rentabilité concernant l'action sur le changement climatique ou compiler des ressources environnementales, que leurs collègues pourraient ensuite utiliser.

3. L'innovation nécessite la collaboration

«L’innovation est stimulée par des groupes d’individus et non pas par des individus seuls», dit Dale. Pas un seul secteur, expert ou entreprise ne détient toutes les solutions au changement climatique. De nouvelles solutions émergent lorsque plusieurs points de vue se combinent. Au sein des entreprises, les connexions entre les départements stimulent l'innovation. Cherchez aussi à l'extérieur de l'entreprise : parlez à des chercheurs, aux décideurs politiques et à vos pairs dans d'autres entreprises.

Cette collaboration peut être virtuelle, ce qui la rend très efficace. Apprenez-en davantage sur le travail d’Ann Dale Rob Newell sur la collaboration. 

4. Valorisez les idées de votre équipe

Les employés ont des idées précieuses. Accédez-y par le biais d’une boîte à suggestions où ils peuvent vous faire part de techniques éprouvées. Prêter attention aux suggestions des employés peut également améliorer leur rendement au travail : «Les employés sont motivés par les opportunités d'autonomie et d'innovation», dit Newell. Cela est particulièrement vrai pour le travail cognitif de haut niveau.

Vous pouvez aussi créer un incitatif en permettant que les économies de coûts d'un projet demeurent dans l'unité qui a mené le projet. L'unité peut ensuite utiliser les économies réalisées pour alimenter son prochain effort d'innovation climatique.

5. Les opportunités gagnant-gagnant sont réelles

La recherche a révélé que l'efficacité énergétique et les mesures de réduction des déchets réduisent les coûts d'exploitation. «L'action environnementale n'est pas seulement un luxe qui peut être apprécié si les fonds sont disponibles», dit Newell. «Opérer de façon respectueuse de l'environnement peut ouvrir de nouvelles avenues de rentabilisation de la gestion d'entreprise.»

Par exemple: Dans les organisations étudiées, l'embauche d'un gestionnaire de l'énergie conduit à de nettes économies en raison de la réduction des coûts produite.

Apprendre des gouvernements

Le projet de Dale et Newell, Meeting the Climate Change Challenge (MC3), a porté sur les mesures prises par les gouvernements locaux. Les leçons tirées peuvent toutefois être appliquées aux entreprises à but lucratif, disent les auteurs. «Nos résultats montrent qu'il existe des possibilités pour les collectivités d’élaborer des moyens novateurs et durables de collaboration et ces possibilités s'étendent à toutes les organisations», dit Newell.

 ressources additionnelles

Revue systématique

REDD